Tous les articles par Xavier

Soirées d'observation

Soirées d’observation

 

Soirées d’observation

Au coeur du pays des Sorgues, en Provence, soirées de découverte et d’observation du ciel étoilé.

L’étincelante Vénus nous accueillera au crépuscule. Très vite, les étoiles les plus brillantes apparaitront dans le firmament de plus en plus sombre. Mars se signale par ses habits de braise !

Tout au long de la soirée, nous vous proposons de vous familiariser avec les étoiles et les constellations. De découvrir le ciel dans ses dimensions scientifiques et culturelles, de remonter le temps en observant des corps – ou « objets » – lointains, de faire connaissance, par l’observation attentive, avec la faune céleste !

Au sommaire des observations, après un « panorama » des constellations qui peuplent le ciel du printemps : Vénus (en croissant, presque un premier quartier), Mars (sa géographie : plaines, calottes glaciaires, etc.), l’incontournable nébuleuse d’Orion (vaste nuage où se forme des milliers d’étoiles), les amas ouverts,les nébuleuses planétaires et les nombreuses galaxies …

Un passionnant voyage, immergé dans la nuit, à la rencontre de l’univers.

 

SUR RESERVATION UNIQUEMENT !

 

En cas de mauvais temps, la soirée est annulée.

> Informations et réservations

 

(image) Ciel du 14 mars, au-dessus de l’horizon sud

Pour toute la famille.

Avec ou sans hébergement (chambres d’hôtes ou gîte). Pour plus d’informations sur le séjour astronomie et chambre d’hôtes, vous pouvez contacter Magali ici.

Soirée d’observation : 10 € adulte et 5 € (enfant de – de 15 ans) | en supplément le prix de la chambre avec petit déjeuner.

Jupiter

Visible au crépuscule : conjonction de Vénus avec Jupiter

Aurores boréales, Venus et Jupiter
Aurores boréales, Pléiades, Venus et Jupiter photographié dans le ciel de Suéde par Ulf Jonsson

Jupiter et Vénus se croisent sur le chemin de l’écliptique.

Vous avez sans doute remarqué, ces jours-ci, deux points voisins très brillants, au-dessus de l’horizon ouest ! Il s’agit des planètes Jupiter et Vénus. Leurs chemins sur l’écliptique se croisent, convergent, favorisant une belle rencontre d’un point de vue terrestre. Une conjonction géocentrique.

Rappelons que toutes les planètes cheminent autour du Soleil, sur le plan de l’écliptique. Aussi, que nous soyons sur Terre ou sur Vénus, nous pouvons observer le déplacement des planètes, ces « astres errants », et celui de notre étoile sur la ligne de l’écliptique, laquelle, traverse les 12 constellations du zodiaque (qui sont en réalité 13 car Ophiuchus est aussi visité par les planètes) !

Des deux astres-vedettes de nos soirées printanières, Vénus est sans conteste plus lumineux, brillant sept fois plus que son voisin ! Des deux planètes, elle est la plus proche de nous : plus ou moins 50 millions de km. Observée dans un instrument (jumelles, lunette astronomique, télescope), on découvre que la déesse de la Beauté, nommée aussi Vesper par les romains, affiche des phases, à l’instar de la Lune. En ce moment, sa position par rapport au Soleil et la Terre (voir figure) nous la montre en premier quartier. Vénus, qui gravite autour du Soleil en 224 jours (année vénusienne), se déplace relativement vite et change de constellation rapidement. Ainsi, à l’heure où le berger rentre son troupeau, « entre chien et loup », l’étincelante Vénus , de magnitude – 4,2, apparait elle la première. Toutefois, il lui arrive d’être infidèle et de ne se montrer que le matin, ô « étoile du matin » (expression qui induit en erreur car Vénus n’est pas une étoile mais est une planète).

A ses côtés, à moins de 3° de distance (d’un point de vue terrestre), la monstrueuse Jupiter alias Zeus sait se faire remarquer. Onze fois plus grande que Vénus ou la Terre, la planète gazeuse est plus éloignée de nous que sa coquine voisine : entre 628 millions de km (au plus près) et 928 millions de km (au plus éloigné). Depuis plusieurs mois, Jupiter (magnitude -2,2) est visible au sein de la constellation du Bélier et accompagne l’observateur du ciel. Se levant chaque jour plus tôt, déplacement de la Terre autour du Soleil oblige, la plus grande planète du système solaire est à présent visible durant le crépuscule. Dans quelques jours, trop proche visuellement du Soleil, elle s’absentera du ciel nocturne toute une période pour réapparaître à l’aube, à l’orée de mai.

Terre_ConjonctionVenusJupiter
Point de vue terrestre, position de Venus et Jupiter (capture écran app SolarWalk)

Article publié sur Le Cosmographe.

Crédit photo : Ulf Jonsson.

SoireeObsMasLaVitalis

Que peut-on observer cette semaine (5 au 11 mars 2012)

Principaux événements célestes à observer entre le 5 et le 11 mars 2012

Soirées d’observation au gîte et chambres d’hôte « Mas La vitalis ».

5 mars : Elongation maximale de Mercure (18,2°). Le planète la plus proche du Soleil est repérable au-dessus de l’horizon ouest, dés le coucher du Soleil. Un peu plus haut, Vénus et Jupiter – de plus en plus proches visuellement – forment un remarquable alignement avec Mercure !

Elongation Mercure
Mercure au crépuscule, le 5 mars

7 mars : La Lune est en conjonction avec Mars. Quelques heures plus tôt, notre satellite naturel était visible à côté de Regulus, l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion.

8 mars : Pleine Lune.

10 mars : Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée), 362 409 km.

Notre satellite naturel est visible non loin de Spica, l’étoile la plus brillante de la constellation de la Vierge. Au fil des heures, la Lune se rapproche de Saturne.

11 mars : A observer avant l’aube, la Lune en conjonction avec Saturne.

Le Soleil entre dans la constellation des Poissons.

A venir : Conjonction de Vénus avec Jupiter, le 14 mars.

Les planètes à observer

  • Mercure est visible au crépuscule. Plus grande élongation, le 5 mars.
    Toujours proche du Soleil, le « messager des dieux » Mercure/Hermés se promène en ce moment dans la constellation des Poissons.
  • Vénus, très brillante, est visible dés le coucher du Soleil (en plein jour aussi, si on connait bien sa position).
    Celle qui est couramment surnommée l’étoile du Berger, occupe jusqu’au 6 mars, la constellation des Poissons puis entre dans le Bélier.
  • Mars était en opposition il y a quelques jours ! Excellente période pour l’observer.
    La planète rouge se différencie très nettement des étoiles qui l’entourent dans la constellation du Lion.
  • Jupiter (et ses quatre satellites galiléens) est visible encore quelques semaines, dés le crépuscule.
    On pourra surprendre Jupiter s’acoquiner avec Vénus le 14 mars au sein de la constellation du Bélier.
  • Saturne s’élève au-dessus de l’horizon est vers 22h.
    La célèbre planète aux multiples anneaux demeure visible dans la constellation de la Vierge.

Carte du ciel

Ciel Nord 11mars
Le ciel au-dessus de l’horizon Nord, le 11 mars vers 21h
Ciel Est 11 mars
Le ciel au-dessus de l’horizon Est, le 11 mars vers 21h
Ciel Sud 11 mars
Le ciel au-dessus de l’horizon Sud, le 11 mars vers 21h
Ciel Ouest 11 mars
Le ciel au-dessus de l’horizon Ouest, le 11 mars vers 21h